Le bilan de cette petite aventure est tout à fait positif.
Du point de vue de l'expérience, c'est fabuleux. Un projet enrichissant qui nécessite de se surpasser et une forme de solidité intellectuelle. Une force mentale en quelque sorte. En effet, il ne s'agit pas de céder à la panique dès la première difficulté! Et il y en a eu.
Il est nécessaire de faire preuve d'une grande patience.
J'ai passé beaucoup de temps à réfléchir lorsque des difficultés se présentaient et à tout moment de la journée.
J'ai pris des notes lorsque j'ai réalisé mes toiles. C'est indispensable et j'ai gagné beaucoup de temps au moment du montage de la robe définitive grâce à ces prises de notes.
J'ai passé du temps à construite le projet: lire un ou deux livres spécifiquement sur la couture de robes de mariée ou de cérémonies, trouver le patron, le modifier, choisir les tissus....
Puis, je me suis lancée dans la toile.
Une fois que ça passait...c'était lancé.
La question du coût : j'ai refait les calculs, jupon et robe me sont revenus à 600 euros maximum. Je compte les fournitures utilisées pour les deux toiles et la robe dans cette évaluation.
J'ai eu une dépense supplémentaire de mannequin couture de 119 euros pour mon second atelier car je ne pouvais pas travailler cette robe sans mannequin.
J'aurai juste aimé terminer ma robe 5 jours avant mais mon activités professionnelle ne m'a pas laissé ce temps précieux...peu importe....mais ce fut très juste et j'ai cousu la nuit.
J'aime beaucoup coudre la nuit. Le calme est reposant mais tout le monde ne serait peut être pas en capacité de terminer sur les chapeaux de roues comme ce fut mon cas.😁
Je tiens à préciser que je n'ai pas une expérience de couture particulièrement étoffée.
Ce projet a nécessité patience, soin, précision, confiance en moi, réflexion mais l'expérience n'était pas la pièce maîtresse.